Immobilier d’entreprises : Créer une dynamique dans l’Est parisien

Publié le par André rouchès

Le groupe de travail qui s’est réuni le 20 novembre 2008 au siège d’Affaires & Convivialité a pris connaissance de la situation des 31 zones d’activités économique (ZAE) de l’Est parisien à partir de l’étude réalisée par l’ACTEP www.actep.fr et présentée par son directeur Patrice Berthé. La situation des ZAE est diverse et dépend pour beaucoup de leur statut. La paupérisation guette certaines. L’urgence d’un plan de réhabilitation se fait sentir pour améliorer la signalétique, les accès, les voiries, la promotion… Seulement deux de ces zones sont en cours de requalification : Montgolfier à Rosny-sous-Bois et Champigny-sur-Marne.

L’ambition de l’Est parisien est de maintenir un tissu d’entreprises industrielles et de services dans un cadre immobilier mixte associant les destinations professionnelles et de logements. Innover un nouveau type de tissu économique pourrait constituer un atout pour l’attractivité de l’Est parisien. D’autant que les nouveaux pôles tertiaires crées sur le territoire sont composés de grands groupes qui nécessitent un environnement de prestataires dans les nombreuses activités de services à la personne et à l’entreprise.

Une pépinière de créateurs dans ces métiers serait bienvenue. La proximité géographique est un facteur de développement durable. Enfin les entreprises situées dans les Zones franches urbaines (ZFU) craignent une remise en cause des avantages sociaux et fiscaux propres à ces zones. Elles refusent que la règle du jeu qui avaient été établie et convenue avec l’Etat soit remis en cause.

Publié dans Au fil de l'action

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article