La COFACE se met à la portée de chacun

Publié le par André Rouchès

 

La réunion d’information sur le thème L’appui aux TPE qui prospectent sur les marchés extérieurs s’est tenue au siège d’Affaires & Convivialité le 8 novembre dernier. Charles Brun Délégué régional développement et procédures publiques de la COFACE a convaincu les 6 entreprises présentes qu’elles ne devaient pas hésiter à solliciter ses services où ceux de ses 2 collègues de l’Île-de-France. Le dispositif Assurance prospection n’est pas si compliqué. Le délai d’instruction peut-être réduit à 11 jours en cas d’urgence, pour un salon à l’étranger par exemple.

 

 

L’indemnité est versée au plus vite

 

Vous voulez engager  une action de prospection pour développer votre chiffre d’affaires, mais cette démarche entraîne des frais importants pour votre entreprise. Vous pouvez alors solliciter l’assurance prospection. Ainsi les dépenses engagées pour l’action – déplacements et séjours à l’étranger, création d’un service export, d’un bureau local, préparation et organisation de salon, colloque, publicité, communication, invitation en France de clients étrangers…- sont éligibles. L’indemnité versée représente 65% de ces dépenses auxquelles a été ajoutée une prime d’assurance de 3% du budget de prospection. L’indemnité peut atteindre 80 % lorsque l’opération concerne le ou les pays suivants : Japon, Inde, Chine, USA, Russie.

 

Le remboursement est fonction des recettes

 

Le contrat est signé entre l’entreprise et la Coface après accord de  l’autorité administrative agissant sur délégation du Ministre de l’économie, des finances et de l’industrie. Il comprend la période de garantie qui peut dure de 1 à 4 ans selon l’ampleur du dossier et au cours de laquelle l’indemnité vous est versée. Puis débute la période de remboursement qui dure 1 an de plus que la période précédente et pendant laquelle l’entreprise rembourse en fonction des recettes relatives à l’opération concernée, selon un taux forfaitaire de remboursement de 7% pour les ventes de produits et de 14% pour les services. Si au terme du contrat le total des reversements est inférieur au total des indemnités reçues pendant la première période le solde reste acquis à l’entreprise.

 

L’assurance prospection est  à la fois un soutien financier et une assurance contre la perte subie en cas d’échec. Pour en savoir, voire faire une demande  de garantie en ligne, consultez www.coface.fr rubrique : « Procédures gérées par Coface pour le compte de l’État » puis « Assurance prospection »

Publié dans Au fil de l'action

Commenter cet article