Transmission d'entreprises: Une bombe à retardement?

Publié le par Gilles Paquereau

De jour en jour, les chiffrent tombent, de plus en plus alarmants. 500 000 ? 700 000 ? un million ? C’est le nombre d’entreprises qui vont avoir à changer de main, ou s’éteindre, dans les dix prochaines années.  Face à cette situation, les experts et les pouvoirs publics se mobilisent. Il faut que les chefs d’entreprise anticipent et préparent cette étape cruciale.  Plusieurs campagnes ont été lancées pour sensibiliser les patrons de PME sur les conséquences juridiques, fiscales et financières d’une cession mal préparée. Mais malgré cet effort, par ailleurs largement relayé par les médias, peu d’entreprises sont passées à l’action.

UPTIMUM, cabinet de conseil spécialisé dans la préparation à la transmission d’entreprise, explique cette absence de réaction par le fait que les sujets abordés intéressent peu les patrons – car ils sont soit trop techniques, soit trop loin des préoccupations et urgences du dirigeant. Cet attentisme ne serait pas catastrophique si la préparation à la transmission consistait uniquement en la maîtrise de ces aspects techniques. Il y a des professionnels pour cela. Or, ce qui compte avant tout pour un repreneur ce sont la pérennité et les perspectives de développement de l’entreprise qu’il envisage d’acquérir.

UPTIMUM propose justement d’aider le cédant à maximiser la valeur de son entreprise en se consacrant avant tout à améliorer ces deux paramètres.  Et pour cela, il faut s’y prendre sérieusement deux à trois années avant la date de cession envisagée.

 

Le degré d’urgence de la préparation à la cession prend ainsi tout son sens car c’est au moteur économique de l’entreprise qu’il faut s’attaquer. Il est souvent nécessaire, surtout pour une entreprise vieillissante, de remettre à plat sa stratégie et se relancer dans un plan de développement. Autrement dit, elle doit se positionner dans une perspective d’avenir – c’est le propriétaire actuel qui part en retraite, pas l’entreprise elle-même – une perspective bien plus enthousiasmante pour ses hommes, une occasion rêvée pour remobiliser une entreprise probablement déjà en proie au doute. Voilà comment UPTIMUM propose de transformer une situation inquiétante en une opportunité de redynamiser toute une entreprise. Voilà également comment on désamorce une bombe à retardement en donnant une occasion aux papy de faire de la transmission de leur entreprise le couronnement de leur réussite professionnelle.

UPTIMUM

Cabinet de conseil créé en 2004 par des cadres dirigeants issus de l’industrie.  Chaque associé dispose d’au moins quinze ans d’expérience professionnelle réussie en entreprise. Ils sont experts dans les domaines de la stratégie, management, développement commercial, marketing, finances,  juridique, fiscal et fusions / acquisitions.

Publié dans Atelier transmission

Commenter cet article